Expert du vécu : l’espoir transmis de pair à pair

Nous vous invitons à lire l’article « Expert du vécu : l’espoir transmis de pair à pair – Intégrer un pair aidant dans une équipe professionnelle ». Téléchargez l’article ici > L’espoir transmis de pair à pair – Intégrer un pair-aidant dans une équipe Co-écrit par Pascale Fransolet et Psytoyens, cet article vous invite à réfléchir sur la pertinence de la fonction de pair-aidant dans le secteur des soins de santé mentale, à …

Lire la suite

Guide à destination des professionnels de la santé mentale : l’usager comme partenaire de soins en santé mentale

« L’usager comme partenaire de soins en santé mentale : un guide à destination des professionnels de la santé mentale » Psytoyens et UilenSpiegel ont le plaisir de vous partager un outil de réflexion – et d’action – à diffuser sans modération dans votre équipe, votre association ou votre institution !

La Schizophrénie. Dix ans après la première conférence de consensus. Le point sur la situation

Il est difficile de rendre compte de l’ensemble des idées transmises à ce colloque car elle furent nombreuses et souvent complexes. Cependant, je voudrais ici transmettre les idées qui ont le plus retenu mon attention. La première chose sera sans doute que les usagers ont inauguré et clôturé le colloque. Ils ont pu transmettre des idées tel que l’importance de développer les associations d’usagers, d’accorder une grande attention aux facteurs …

Lire la suite

Les troubles de l’attachement : « enfant velcro », « enfant sumo », « enfant solo » : quel devenir à l’âge adulte ?

Les troubles de l’attachement surviennent chez un enfant ayant connu une rupture de lien avec sa mère et/ou toute personne d’attachement sécurisant au cours des premières années de sa vie. Il peut s’agir d’une rupture provisoire (par exemple en cas d’hospitalisation avec séparation entre la mère et l’enfant) ou d’une rupture définitive (abandon, décès). Cette rupture de lien, cette « blessure primitive », perturbe la construction de l’attachement chez l’enfant …

Lire la suite

Carrefour des Usagers 2008 : témoignage

Pour celles et ceux qui n’ont pu être présents, voici, en guise d’échantillon de ce que peut offrir le Carrefour des Usagers de Together, le texte du témoignage de Madame Stéphanie Maréchal. « Je m’appelle Stéphanie et j’ai 32 ans.Je vais vous parler de mon parcours et des difficultés que j’ai rencontrées pour me former et pour m’insérer dans le domaine du travail. Lorsque j’avais 3 ans et demi, j’ai été …

Lire la suite

Nuit de noce en 46, pieds et poings liés

Avant propos : rien n’est vraiment faux, tout n’est pas tout-à-fait vrai… Un témoignage-histoire, une histoire de témoignage… « Dernièrement, peu avant mon entrée à l’hôpital, la femme du Docteur A. m’avait écrit une lettre : « Monsieur le Docteur, mon mari, a besoin de calme pour exercer son métier », disait-elle… A cette demande si légitime, j’avais décidé de ne pas répondre… Jacques, croyais-je, était bien plus que mon …

Lire la suite

La santé mentale : le parent pauvre de la médecine. La souffrance est aussi chez les soignants…

Les soins psychiatriques se dégradent de façon insidieuse mais bien réelle, provoquant craintes, doutes, insécurité et révolte chez les soignants de première ligne. L’originie du malaise : le manque de subsides De nombreuses conséquences du manque de subsides accordés à la santé mentale sont relevées au sein des institutions psychiatriques : Une pénurie de médecins psychiatres et d’infirmiers spécialisés Les équipes soignantes sont réduites à leur plus simple expression, dans …

Lire la suite

Joyeuses Pâques

Salut les mecs et les ptites cocottes, Qualité de vie, vous avez dit qualité ? Le printemps est là pourtant, et ses œufs qu’il faut casser pour faire bonne omelette. Les gentils GO de centres de jour lavent déjà leur caisse en prévision des chouettes vacances toniques qu’ils vont offrir à la mère, à leur deux petiots. L’ont bien mérité, à force de… Docteur Machin, lui, va en Tunisie, mais …

Lire la suite

Mon internement

Le 12 janvier, à 15h, ma mère et ma sœur m’ont attirée dans un hôpital général où le psychiatre a décidé de me garder pour « déstructuration comportementale ». Les infirmiers m’ont poussé dans une petite cellule aux murs en plastique vert avec juste un matelas par terre et trop peu de mètres carrés d’espace. Etant claustrophobe, j’ai demandé à pouvoir prendre mes fleurs de Bach, ce qui m’a été …

Lire la suite