Psytoyens recherche un.e chargé.e de projet

Nous recherchons un.e chargé.e de projet à temps partiel (19h/semaine) pour un CDD de 3 mois (possibilité de CDI, conditionné par le renouvellement de subsides pour le projet).

Recrutement d'un chargé de projet Psytoyens

Description du poste

Profil : Bachelier ou toutes formations appropriées ou expériences en lien avec la description de fonction
Contrat : CDD prévu à partir du 01 mai 2020, avec possibilité de CDI par la suite conditionné par le renouvellement du subside pour le projet – CP FWB 329 échelon 4.1
Rythme : Temps partiel, 19h/semaine
Le bureau se situe : Boulevard de Merckem 7, 5000 Namur (Asbl CRéSaM)

La personne engagée aura pour mission principale d’organiser la participation des usagers et des professionnels dans le réseau PSY107, dans les lieux de défense sociale et dans d’autres lieux institutionnels de la santé mentale en réalisant les objectifs suivants :

  • Favoriser la participation des associations d’usagers et d’usagers à la Réforme des soins en santé mentale en étant impliqués, à des degrés divers à tous les projets (accentuer la présence sur le terrain, recruter, renforcer et accompagner) ;
  • Soutenir et coacher les représentants d’usagers ;
  • Favoriser la collaboration entre les représentants d’usagers et les représentants de proches ;
  • Adapter, actualiser le carnet de recommandations, le rendre plus concret, plus vivant, ajouter des pratiques innovantes en lien avec les recommandations ;
  • S’inscrire dans le plan global de formation du Service Public fédéral par la proposition de consultances (Fonction 4). : réalisation des objectifs PARTICIPATION conclus avec le SPF Santé Publique ;
  • Soutenir et promouvoir les acteurs des réseaux à l’implémentation de conseils d’usagers, proches et ce en fonction des demandes propres à chaque projet ;
  • Poursuivre les actions initiées dans le cadre du plan internés (formulation de recommandations, soutien à la mise en place de conseils d’usagers et de proches, maintien des contacts avec les coordinateurs TSI/CSEI, …) ;
  • Coanimer des débats (préparation d’animations, coanimation, réalisation des PV, évaluation ;
  • Participer à l’organisation ponctuelle d’évènements (colloque, symposium, …) ;
  • Collaborer avec les associations et institutions partenaires de Psytoyens dans divers projets en cours ;
  • Participer au fonctionnement interne Psytoyens ;
  • Représenter Psytoyens pour l’élaboration de recommandations, réalisation de Template, …

Contraintes du poste

  • Prestations ponctuelles en soirée et pendant les weekends et/ou jours fériés ;
  • Déplacements fréquents sur l’entièreté du territoire belge ;

Compétences attendues

Savoir

Savoir-faire

  • Gestion et développement de projets
  • Animation de groupes / réseau
  • Aptitudes en coaching
  • Gestion de conflits

Savoir-être

  • Neutralité
  • Esprit de leadership, de prise d’initiative
  • Communication empathique et non-conflictuelle

Procédure

Envoyer votre curriculum vitae, lettre de motivation et passeport APE à Pascal Blavier, responsable administratif à l’adresse mail : p.blavier@psytoyens.be pour 17/04/2020.

Psytoyens

Siège social : 42-44 Chaussée des Prés – 4020 Liège

Le projet de Psytoyens vise à regrouper d’autres Asbl ou associations de faits concernées par la problématique de la santé mentale et composées d’usagers et ex-usagers de services de soins en santé mentale, en vue de promouvoir le point de vue de l’usager sur les soins et sur la santé mentale d’une manière générale.

Les axes de Psytoyens sont :

  • Défendre les droits et les intérêts des usagers des services de soins en santé mentale ;
  • Soutenir et encourager l’élaboration du point de vue des usagers de soins en santé mentale à propos des problématiques qui les concernent ;
  • Informer et sensibiliser le grand public, le politique, le personnel de services de soins en santé mentale, les usagers de ces services sur les questions de santé mentale ;
  • Établir des liens et des collaborations avec toutes associations d’usagers en communauté française, afin d’assurer, comme interlocuteur, une représentation des usagers de services de soins en santé mentale, notamment dans des débats publics et privés et dans la prise de décisions concernant la santé, tant au niveau communautaire, régional que fédéral ;
  • Établir un dialogue et entrer en concertation avec des associations des communautés flamande et germanophone, des associations européennes et internationales regroupant elles-mêmes des associations d’usagers, notamment pour tenter d’adopter des positions communes en cas d’intervention au niveau fédéral, européen et international.

Les commentaires sont fermés